serveur vocal
Derniers sujets
» les fantomes existe
Dim 27 Mar - 9:35 par straz

» peau neuve pour votre fofo
Sam 11 Avr - 23:59 par Sir Sinople

» Et 23 pour Zeb et Tijkal
Sam 21 Fév - 16:45 par ZebUriall

» Bon anniv éol
Lun 9 Fév - 18:09 par Milo

» [JEU] Le mot qui suit
Dim 1 Fév - 10:45 par Eol (xhar)

» Strazhovski ''Bunnies Killers''
Jeu 22 Jan - 19:12 par Milo

» Et 20 ans pour Mésir Milo
Jeu 22 Jan - 19:01 par Milo

» [JEU] L'histoire à 3 mots
Mar 20 Jan - 19:10 par damiche

» c'est bientôt noël, l'hivernel approche
Mer 4 Déc - 15:43 par Titzouille


Récit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Récit

Message par Eol (xhar) le Dim 14 Juil - 10:38

Note du scribe : la page de journal suivante a été obtenue certainement sans permission auprès du Sanctuaire du Zéphyr avant d’arriver entre les mains du Prieuré de Durmand en 1326. Le texte est de source inconnue, et la véracité et l’authenticité des faits décrits n’ont pu être confirmées. Croyez-les à vos risques et périls.



09 Saison du Descendant 1320


La chaleur et l’épuisement nous tueront avant notre départ, si l’inconfort ne nous achève pas avant. Le sable soufflé par le vent du désert s’immisce dans les moindres interstices. Ses grains sont comme des mites microscopiques qui irritent la peau, s’accrochent au cuir chevelu et râpent les orteils.

Mes compagnons sont restés taciturnes durant tout le voyage et, alors que nous approchons du champ de bataille, nous avons cessé de parler de tout sujet qui ne soit pas essentiel à notre survie. Nous sommes tellement épuisés que nous ne pouvons plus qu’avancer laborieusement.

C’est comme si le vent, le soleil et le climat s’étaient conjurés pour ralentir notre progression. Je commence à comprendre les raisons qui auraient pu pousser une personne soucieuse de sa sécurité à s’installer en pareil endroit.

10 Saison du Descendant 1320

Notre voyage dans le Désert de cristal s’est prolongé de plusieurs semaines, mais malgré les caprices du temps, nous voilà enfin arrivés à destination.

J’écris ces mots depuis une colline qui surplombe le champ de bataille. Il plane en ce lieu une gravité semblable à la chaleur ondoyante qui émane du sable et rend la respiration difficile. C’est là que les Héritiers du Destin ont affronté le dragon de cristal et que notre protectrice est morte en nous défendant contre son congénère ancestral. Je pense qu’il est possible de voir sa dépouille cristalline d’où je me tiens. Demain, nous serons fixés.

11 Saison du Descendant 1320

Nos prédécesseurs, les membres de la Confrérie des Nains, savaient qu’elle était différente. Ils s’étaient alliés avec elle et l’avaient laissée pénétrer dans leurs esprits. Ils ont protégé son héritage aussi longtemps qu’ils l’ont pu, mais hélas, leur race n’était pas de celles qui perdurèrent. Le destin en avait décidé autrement et c’est ainsi que le flambeau fut passé à mes ancêtres. Nous nous sommes cachés pendant des siècles, à l’aider de notre mieux et à garder ses secrets. J’ai le cœur brisé de n’avoir pu assister à ses derniers instants. Elle avait
vécu pendant des millénaires et avait pourtant disparu en un clin d’œil.

Nous venons récupérer ce qu’il reste de son cadavre magique, afin que ses ossements sacrés ne tombent pas entre des mains indignes. Les dragons utilisent la magie, mais ne la consument pas. Elle s’accumule en eux, comme l’eau dans une éponge. J’espère que nous serons plus rapides que les charognards et autres ambitieux qui utiliseraient sa dépouille pour des desseins aussi perfides qu’égoïstes.

Je mesure à présent toute la valeur de ses restes cristallins. En tenant une partie de sa personne dans ma main, j’ai pu marcher sur le vent, chevaucher l’éclair et plier le soleil à ma volonté. Nous la ramènerons avec nous et lui construirons un nouveau sanctuaire grâce auquel nous pourrons nous élever au-dessus de la violence triviale du monde. Nous y cultiverons la paix et imprégnerons nos propres cristaux avec sa magie pour que d’autres puissent profiter de son héritage.

À l’heure où j’écris, je suis presque sûr qu’une fois ce maudit désert derrière nous, je n’y reviendrai plus jamais. Il est tout ce que nous ne sommes pas : inhospitalier, stérile et cruel. Nous l’emmènerons reposer à un endroit où souffle une douce brise et où les rayons du soleil sont comme des caresses. Elle ne mérite pas moins.
Elle était aussi âgée que les Cimefroides, plus vieille que les dieux eux-mêmes. Personne ne prononcera jamais son vrai nom correctement. Et l’on ne se souviendra d’elle que sous le nom de Glint, le seul et unique dragon qui ait combattu la destruction de notre monde. Tant que nous vivrons, elle ne sera pas oubliée.

 de Angel McCoy le 11 juillet 2013

_________________
avatar
Eol (xhar)
Leader
Leader

Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum